Au nom du progrès ...

Résultat de recherche d'images pour "images au nom du progrès"
Planète Terre est bien malade, mais elle survivra à l'Homme impitoyable prédateur, dilapidant sans scrupules, sans retenue, sans réflexion et sans parcimonie toutes ses ressources au nom du progrès.
Tout cela sans appréhender les conséquences environnementales planétaires, qui mènent aujourd'hui au constat implacable de la destruction de son environnement et des chances de vie, voire de survie, sur un long terme.

Certes, le dérèglement climatique devait probablement avoir lieu sans la présence de l'Homme, mais son empreinte a largement contribué à l'accélération des phénomènes météorologiques visibles au cour de ces dernières décennies.
La machine s'emballe, le point de non-retour est-il arrivé ?
Indubitablement, les jeunes générations vont devoir faire face à ce défi qui ne supportera pas d'ingérences politiques, ou autres, au nom du profit.

Récemment, l'amélioration des outils de calcul a permis à des scientifiques français d'affiner et de produire de nouvelles simulations, notamment dans le cadre de scénarios qui seront proposés à la prochaine réunion du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Ils tendent à démontrer que le réchauffement climatique s'annonce plus prononcé que prévu, quel qu’en soient les efforts faits pour le freiner.
Simulations climatique de 1850 à 2100
Simulations de l'évolution des températures de 1880 à 2100

La prise en charge d'une évolution du comportement de l'Homme représente un enjeu majeur non négligeable. La capacité de réagir vite et de coordonner l'ensemble des populations seront déterminant pour tenter d'enrayer une progression qui semble inéluctable.
Mais espérons, car l’espoir c’est ce qui meurt en dernier !

Enael (Exclusivité CMAM)

Posts les plus consultés de ce blog

En Arctique, des paysages enfouis depuis plus de 40 000 ans ont refait surface

Pourquoi la fonte du glacier Thwaites inquiète les scientifiques

Rapport de température globale pour 2018