Articles

Un conteur d'aujourd'hui pour les générations de demain

Image
Il est temps de s'inquiéter pour nos enfants ainsi que pour nos petits enfants. Plus que nous ne l'avons fait, il vont devoir se battre pour que la vie sur terre puisse à l’avenir encore être possible dans d'acceptables conditions. Les risques de l'effondrement du vivant sont sous-jacents et se profilent en assombrissant l'horizon. Il faut faire vite, très vite, pour démontrer à nos jeunes qu'il est encore possible de freiner et de tenter de stabiliser l'évolution climatique que nous observons actuellement. Dès notre plus jeune âge, nos ascendants nous on conté des histoires ou des fables, souvent naïves pour nous apaiser en favorisant la part du rêve et de l’imaginaire. Il ne faut pas renier ces moments magiques de communication entre les générations, mais maintenant il faut inclure dans la part du rêve des notions plus réalistes, plus concrètes.
Aux abords des côtes de la Méditerranée en France vit un homme qui écrit et édite des contes pour les plus jeunes…

Urgence climatique, des décisions à prendre ... !

Image
La survie de l'homme sur la planète sera conditionnée par des changements de comportement assez radicaux. Les voyants indiquent très nettement une tendance au rouge, et des décisions doivent se prendre rapidement pour stabiliser, voire stopper le cours de cette dégradation climatique et environnementale.
L'article de BFM.TV qui suit s'avère particulièrement intéressant. Il évoque un appel de plus de 11.000 scientifiques de 153 pays différents à prendre conscience d'une lutte contre un effondrement très probable des conditions climatiques.
"La planète Terre fait face à une urgence climatique": 11.000 scientifiques mettent en garde contre les "souffrances" à venirDans une tribune, ils exhortent notamment de réduire drastiquement la déforestation, l'utilisation des énergies fossiles ou encore la consommation de viande pour éviter la catastrophe.C'est un nouvel appel à lutter contre l'effondrement climatique qui a été lancé, mardi 5 novembre, d…

Partout dans le monde, l’avifaune s’effondre ...

Image
Partout sur la planète, nous assistons au déclin des espèces animales sauvages. Il n'existe pas un point du globe qui fasse exception, et récemment un article du média "Futura Planète" a mis en exergue la disparition massive d'oiseaux depuis 1970 en Amérique du Nord. Trois milliards de volatiles ! C'est le chiffre annoncé. De quoi s'inquiéter, car c'est ce que révèle une vaste étude conduite par des chercheurs qui considèrent ainsi qu'un quart de l’avifaune a disparu. Un lourd bilan pour la biodiversité où la responsabilité en résulte essentiellement par l'intervention de l'homme, même si les causes sont loin d'être toutes comprises.
"La population d'oiseaux d'Amérique du Nord s'est effondrée d'un quart depuis 1970, soit près de trois milliards de volatiles en moins dans la nature, estiment des chercheurs dans une étude d'ampleur publiée jeudi par la revue Science. Les oiseaux des campagnes sont les plus touchés, sans…

Au nom du progrès ...

Image
Planète Terre est bien malade, mais elle survivra à l'Homme impitoyable prédateur, dilapidant sans scrupules, sans retenue, sans réflexion et sans parcimonie toutes ses ressources au nom du progrès. Tout cela sans appréhender les conséquences environnementales planétaires, qui mènent aujourd'hui au constat implacable de la destruction de son environnement et des chances de vie, voire de survie, sur un long terme.
Certes, le dérèglement climatique devait probablement avoir lieu sans la présence de l'Homme, mais son empreinte a largement contribué à l'accélération des phénomènes météorologiques visibles au cour de ces dernières décennies.
La machine s'emballe, le point de non-retour est-il arrivé ?
Indubitablement, les jeunes générations vont devoir faire face à ce défi qui ne supportera pas d'ingérences politiques, ou autres, au nom du profit.

Récemment, l'amélioration des outils de calcul a permis à des scientifiques français d'affiner et de produire de nouv…

Pour vous, les jeunes générations héritières du dérèglement climatique ...

Image
L’Homme a en tout temps recherché des moyens pour améliorer ses conditions de vie. Il s’est sociabilisé en créant des communautés lui permettant de regrouper des compétences et aussi afin d’échanger  avec ses pairs, des moyens, des outils, des méthodes, etc, lui permettant d’évoluer. Mais que d’erreurs ont été commises au nom de cette évolution !
Et l’on peut considérer que le début de l’ère préindustrielle, au siècle des lumières, a été fécond au développement de moyens naissant par des esprits éclairés.
La Science a donc pris son essor et les scientifiques de l’époque ont jeté les premières bases modernes au développement de l’humanité telle que nous la connaissons à ce jour. Depuis, nous dilapidons nos ressources sans nous préoccuper de l’état de la planète et des réserves à disposition au nom de notre confort de vie.
Le documentaire ci-après "Au nom du progrès" représente bien l'engrenage de cette course irréfléchie, néfaste pour nos conditions de vie future.
A voir absol…

Limiter le réchauffement est-ce bien possible ?

Image
L'humanité doit aujourd'hui prendre en main sa destinée. L'enjeu est fort, si l'on ne veut pas que la civilisation s'éteigne dans la cuisson et l'étouffement d'ici la fin de ce siècle. L'Homme a abusé des biens que la nature lui mettait à disposition. L'Homme n'a pas anticipé par cupidité, par égoïsme, par mépris de son environnement et de ses pairs, les risques qu'il encourait sur un terme qui pourtant aurait dû lui paraître évident. Les quelques voix qui se sont élevées depuis le début de la prétendue ère del'anthropocène, celle de l'influence de l'homme sur l'accélération de la détérioration de son milieu, n'ont pas eu l'impact essentiel à la réflexion d'un futur en harmonie avec un développement cohérent. Alors aujourd'hui, il faut prendre les bonnes options, les décisions qui doivent permettre de limiter les dégâts face à une douloureuse réalité. Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, ce qui va évidemm…

Réchauffement climatique et nappes phréatiques

Image
Pour que l’humain puisse vivre sur la planète, il y a deux composantes primordiales nécessaires: l’air pour respirer et l’eau pour s’hydrater. Ensuite, bien sûr, il faut le sol pour la culture et se nourrir, la lumière et la température pour faire pousser et développer l’environnement animal et végétal. Au final, suite à ces considérations basiques, il faut un milieu équilibré pour garantir la viabilité de notre écosystème. Il s’avère donc que la vie ne peut se développer sans eau quelle qu’en soit sa forme, l’eau est à l’origine de toute source de vie. EnBresse bourguignonne, dans les campagnes et dans les villes, les nappes phréatiques alimentent traditionnellement les puits et les sources en eau potable, donc propre à la consommation.
Aujourd’hui, cette source d’alimentation pourrait être compromise par le réchauffement climatique et, son impact mérite d’être pris en considération dès maintenant. Au début de l'année 2018, leBureau de recherches géologiques et minières (BRGM) signal…

Les nuages: un rôle qu'il ne faut pas sous-estimer !

Image
Ces dernières années, les chercheurs ont démontré que les nuages sont une des principales variables dans le système climatologique de la Terre. Le climat est très sensible à de petits  changements nuageux (~10 à 30 %). Cette sensitivité est très importante quand on essaie de comprendre les effets de l'activité humaine sur l'environnement, et les répercussions en découlant sur le climat terrestre. Selon l'effet de ces changements, la formation des nuages peut en être affectée, et leur action sur notre climat peut être modifiée.
Dans la très sérieuse revue Futura Planète, Yves Fouquart enseignant Chercheur Physique explique clairement quelques aspects sur le rôle des nuages et leur influence sur notre écosystème.
"Les nuages jouent un rôle de tout premier plan dans le système climatique. En premier lieu, c'est bien grâce à eux qu'il y a des précipitations mais leur influence sur le rayonnement est considérable. Ils influencent à la fois le rayonnement solaire et le…